BIO


Kandid - Album Nudrapeau-en-bio-kandid    

Déroutant mélange de simplicité et de profondeur, les chansons de Nicolas Driot (alias Kandid) sont des berceuses pour mômes éternels. Tel un funambule oscillant constamment entre apparente légèreté et acides intenses, Kandid chante avec malice l’amour qui naît ou qui meurt, la quête du bonheur, l’espoir et le manque…  Sur scène, Kandid nous entraîne dans un univers poétique et sensible, en faisant groover avec douceur une chanson gracile aux accents pop-folk.

 

Le personnage de Kandid est né en Grande-Bretagne à l’aube des années 2000… Ses premiers pas sur scène ont lieu dans les pubs de Manchester, en chantant en Français ! Puis après 4 années passées Outre-Manche, retour dans son Auvergne natale et «Premiers Pas» discographiques sous la houlette de Denis Clavaizolle (ex-complice de Jean-Louis Murat).

 

Suivent des concerts aux 4 coins de la France (près de 500 à ce jour), mais aussi en Suisse et jusqu’en Chine, et de nombreuses 1es parties (Raphaël, Miossec, La Rue Ketanou, Jeanne Cherhal, Bertignac, Daniel Darc, Thomas Fersen…). Après avoir écrit pour d’autres artistes (Clara Oleg, Aliplays…), un album plus abouti voit le jour en 2009 («A Qui Veut l’Entendre…»), mis en lumière par la réalisation de Christophe Darlot (pianiste d’Aldebert) ; Aldebert et Ludwig Martins (guitariste du groupe Kaolin) font partie des invités, ainsi qu’un quatuor à cordes.
Lauréat de l’édition 2010 du concours « En Français Dans Le Texte », un EP sort dans la foulée chez Discograph. 2013 marque le retour de Kandid sur le devant de la scène, avec la sortie du EP « Peu Importe », auquel participe le groupe Yules & Pascal Colomb (Les Innocents, Françoise Hardy…).

 

Plus lumineuses et optimistes que par le passé, ces nouvelles compositions soutenues par des orchestrations sobres mais très efficaces, vont plus que jamais à l’essentiel, annonçant la direction musicale du 3e album… Sobrement intitulé « Nu », celui-ci est sorti le 1er décembre 2014 : Avec une dominante très acoustique et brute, la plupart des 11 titres qui le composent ont été enregistrés en 1 ou 2 prises, mettant l’accent sur une spontanéité proche du live. Hormis 2 voix féminines venues enrichir les chœurs, l’album a été entièrement réalisé à 4 mains, avec le multi-instrumentiste Frank Arbaretaz. En parallèle de ce nouvel album est sorti un livre jeunesse intitulé « Quand j’ serai grand » (Illustrations : Claire Montel / Texte : Nicolas Driot).